Comment définir un traumatisme psychique ?

articles-comment-definir-un-traumatisme-psychique

Comment définir un traumatisme psychique ?

Un traumatisme psychique se caractérise par des troubles psychiques et physiques provoqués dans l’organisme suite à un violent choc émotionnel. Une personne peut être traumatisée par un évènement qui lui est arrivé directement, ou bien en ayant été témoin d’un évènement qui a menacé la vie d’une tierce personne.

Un traumatisme psychique peut provoquer des symptômes post traumatiques, plus communément appelés PTSD (de l’anglais: Post-Traumatic Stress Disorder). C’est pourquoi il est important de pratiquer un débriefing émotionnel dans le cadre de la prévention d’un PTSD.

La victime d’un traumatisme psychique peut éprouver entre autres symptômes :

– De l’insomnie, un état d’excitation, d’agressivité, d’impatience, de méfiance, ou des angoisses.
– Des souvenirs obsédants sous forme de flash back de l’évènement pendant la journée, ou la nuit avec des cauchemars.
– Une attitude de défense sous forme d’insensibilisation qui prive aussi des plaisirs.
-Chercher à éviter le lieu ou des situations qui pourraient rappeler l’évènement.
– Le mal-être provoqué par l’évènement est insupportable au point d’envisager le suicide.

D’autres symptômes sont possibles. Ces réactions existent car nous avons besoin d’intégrer les émotions qui nous ont submergées. Le débriefing émotionnel permet ce travail d’intégration.

Le defusing juste après un évènement traumatisant

Le défusing est une assistance immédiate à une personne qui vient de subir un traumatisme:

Être présent, proposer son soutien et permettre à la personne de parler, de téléphoner à ses proches, de retrouver une respiration régulière en lui faisant pratiquer des exercices de respiration sont des gestes essentiels d’assistance immédiate.

Que faire si l’on est victime d’un traumatisme?

– Faire l’effort de demander de l’aide à vos proches, même si vous êtes réticent à cette démarche.
– Parler avec d’autres personnes, en particulier celles avec qui vous avez vécu cet évènement. Mettre des mots sur ce que vous avez ressenti.
– Il est important de maintenir son rythme de vie : repas à des heures régulières, sommeil à des heures régulières, maintenir son emploi du temps, ne pas se mettre en congé pour s’isoler.
– Bouger, faire du sport (même pour les non sportifs), choisir une activité qui vous fasse transpirer pendant ½ h, au moins 3 fois par semaine et au moins pendant 8 semaines.
– Pratiquer des exercices de respiration pour se détendre.
– Effectuer une séance de débriefing post traumatique. De préférence entre 3 jours et trois mois après l’évènement.